Échanges directs entre l’artiste/producteur et l’amateur d’art
Échanges directs entre l’artiste/producteur et l’amateur d’art
Panier 0

Assemblages et autonomies

  • La problématique de l’assemblage semble cruciale aujourd'hui. Le monde se présente simultanément fragmenté et unifié, constitué d’individus distincts, êtres vivants ou choses inanimées, dont l'existence n'est qu'interaction

  • Le réel apparaît disparate et discontinu, animé de dislocations et de dispersions, structuré par des rencontres, des entrelacements et des combinaisons

  • La société est constituée de sujets, d’individualités, de groupes sur lesquels s’exercent toutes sortes de pouvoirs auxquels ils résistent, ou pas.

  • En art la production d’assemblages permet de figurer des champs de relations entre les individus. Chaque individu peut isolément être considéré comme un assemblage.

  • Un assemblage ne peut exister que si chaque partie, élément ou fragment qui le constitue demeure éminemment autonome.

  • Un individu autonome n’est ni un anachorète ni un ermite, il n’existe pas hors du monde. C’est quelqu’un qui actualise ses potentialités au gré des rencontres et des expériences.

  • L’autonomie individuelle ne se développe que dans les champs collectifs.

  • L’art est une affaire d’individus et donc de singularités. La question de l’autonomie est de ce fait cruciale en art dans le sens où il est de première importance que chaque individu (qu’il soit artiste ou pas) puisse faire fructifier sans entrave son potentiel créateur, quels que soient ses orientations, ses déterminismes et ses choix.

  • L’art est le fruit d’expériences éminemment singulière qui se rencontrent. Malheureusement il est dans l'intérêt des pouvoirs de contenir voire d'éradiquer le disparate, l’hétéroclite et le discontinu.

Sentier, novembre 2019